Retour - Roman

Le Complexe d'Évangéline


Résumé du livre publié en 2001

Lorsque Nathalie part pour New York, elle n'a qu'une idée en tête : retrouver Jean-Paul, son fiancé acadien, parti à la conquête de l'Amérique, sa guitare électrique en bandoulière. Cependant, le beau Jean-Paul s'avère difficile à débusquer et la quête de Nathalie se poursuivra pendant des mois. C'est au cours de ses recherches au milieu de la vie trépidante de New York qu'elle rencontre Steve, un riche Juif new-yorkais, qui lui fera découvrir tout un côté d'elle-même qu'elle ignorait. Les sorties flamboyantes qu'il lui propose sont marquées d'une grande générosité et d'une tendresse qui l'attirent indéniablement. Saura-t-elle sortir de cet engrenage fastueux dans lequel elle s'est laissé entraîner pour demeurer fidèle à son premier amour? L'obligation de choisir constituera son dilemme le plus déchirant. Tout en se déroulant essentiellement à New York, ce roman nous transporte souvent en Acadie et nous fait voyager à travers les États-Unis jusqu'en Louisiane. En accompagnant Nathalie dans sa quête, c'est la société américaine que nous découvrons à travers la perception d'une femme restée foncièrement acadienne dans l'âme.

Commentaires

" Le Complexe d'Évangéline, est un roman psychologique qui actualise le mythe d'Évangéline en tentant d'y mettre fin. La quête de Nathalie est surtout une métaphore de l'affirmation de la modernité Nathalie, l'héroïne du roman, jeune femme bien vivante et équilibrée, demeure malgré sa peine d'amour, ouverte aux autres. Elle n'est à New York que depuis quelques mois que déjà elle s'est fait un cercle d'amis, dont Steve, un millionnaire d'origine juive. Elle développe avec Steve une relation où l'amitié tend vers l'amour auquel elle résiste pour demeurer fidèle à Jean-Paul. Ce dilemme est au cœur du roman. Fluide, animé s'une plume alerte, le livre est écrit au présent à travers le point de vue de Nathalie qui en est la narratrice. Les personnages sont sympathiques et ils remportent notre adhésion. Comme dans le Chant des grenouilles. Gallant excelle dans les anecdotes qui accompagnent l'intrigue principale. "
David Lonergan, chroniqueur littéraire

" Le titre du livre fait référence à l'Évangéline que l'on connaît. Évangéline, dont le comportement impulsif et affectif, l'aveuglement dans son amour, lui donne comme des œillères.Gabriel est son premier et son dernier amour. "
Jacinthe Laforest, journaliste



Copyright 2009 :Melvin Gallant
Conception et réalisation : Melvin Gallant et Isabelle Hachey ( Hacheybelle )